mardi 22 août 2017

Spartak sous le feu

Spartak après le feu ukrainien - Photo Mikhaïl Andronik 
Pour la deuxième nuit consécutive, les ukrainiens ont déclenché des tirs d'artillerie importants dans le Nord de Donetsk, visant particulièrement le village de Spartak situé à l'Est de l'aéroport international.

Les tirs ukrainiens sur Spartak ou résident encore une soixantaine d'habitants ont éclaté vers 21h30, utilsant de nombreuses armes diverses : Obusiers, mortiers, lance roquettes chars et mitrailleuses, jusqu'au "Zuchka" ces bitubes anti-aérien de 23mm qui sont souvent utilisés aussi en tirs terrestres.

Extrait du journal du 22 août :
  • 20h30 : Depuis 1 heure des détonations lourdes se font entendre à l'horizon Nord du quartier, vers les secteurs de Yassinovataya et Yakolevka.
  • 21h00 : les tirs d'artillerie se rapprochent et réveillent le secteur de Spartak qui commence à 1 kilomètre au Nord
  • 21h37 : Dans cette courte vidéo réalisée à la volée depuis un coin de fenêtre, on peut voir et entendre (avec le décalage son et lumière) le feux d'artifice offert par Kiev aux habitants de la rue voisine à l'aide des "zuchkas" ces bitubes antiaériens de 23mm mais qui peuvent également être employés pour des tirs terrestres redoutables.Ici les éclatements des obus en altitude dispersent des éclats dans un rayon d'autant plus important qu'ils sont tirés en rafales rapides.

Tirs de ZSU 23/2 au dessus du quartier 15 au sud de Spartak
  • 21h50 : Les tirs ont diminué d('intensité mais sur la ligne de front les mitrailleuses lourdes continuent leurs échanges par dessus l'étroite zone grise séparant les combattants.
Quelques jours auparavant, le 17 août, le village de Spartak avait déjà subi un lour bombardement qui avaient détruit plusieurs maisons, heureusement inhabitées. Cette fois ce sont 11 habitations qui ont été détruites dans ce village martyr du Donbass.

Bombardement de Spartak le 17 août 2017 - Photo Mihaïl Andronik
Le même jour, l'armée ukrainienne a également bombardé de façon importante le village de Zaitsevo sur la périphérie Nord de Gorlovka (Nord de la DNR) visant là aussi les quartiers résidentiels où subsistent encore malgré 3 années de destruction quelques familles.

Les dégâts après le bombardement de Spartak

Tandis que les services du Ministère des Situations d'Urgence continuaient à lutter sur la brèche des bombardements, à Donetsk leurs camarades et amis enterraient Valery Vdovichenko, l'officier commandant la troisième unité des sapeurs pompiers de Donetsk, tué sous les bombardements ukrainiens il y a 2 jours à Trudovsky (district de Petrovsky au Sid Ouest de Donetsk) alors qu'il luttait déjà contre un incendie qu'ils venaient de provoquer.

Photo Mikhaïl Andronik
En début de soirée, le front d'Oktyabrsky est plus calme, à part quelques tirs sporadiques du côte de l'aéroport, mais les habitants évitent de rester dans les jardins malgré la chaleur estivale toujours importante et les oreilles trainent un peu vers l'obscurité Nord, à l'affut des détonations tenues annonçant les départ de coups de l'artillerie ukrainienne...

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya


*
*      *

Pour m'aider dans mon travail d'information

Ce blog est le premier des 3 blogs que j'ai ouvert autour du soutien aux Républiques Populaires du Donbass, un travail d'information passionnant mais long et bénévole qui réclame votre soutien financier pour être réalisé et me permettre de vivre dans ce Donbass où je suis arrivé en janvier 2015 pour concrétiser mon engagement auprès de la population civile victime d'une guerre à caractère génocidaire lancée contre elle par les succubes occidentaux du Maïdan depuis avril 2014.

Vous pouvez envoyer vos dons sur le compte référencé ci après en n'omettant pas s'il vous plaît de mentionner le numéro référence à 10 chiffres qui figure au bas de ce Relevé d'Identité Bancaire dans la rubrique observation.

La moindre petite somme est ici la bienvenue, sachant qu'avec 10 euros une personne peut vivre décemment entre 4 et 5 jours (pour exemple la location d'une maison individuelle coûte 50 euros par mois)


Opération "10 euros pour un Printemps"

Au delà des 10 000 roubles qui correspondent à mes frais mensuels moyens (alimentation, déplacements, hébergement, et travail) je reverse l'argent reçu auprès des civils du quartier bombardé d'Oktyabrsky dans lequel je vis (voir le lien ici : "Un Printemps pour Octobre")

Ces aides déjà réalisées en coordination avec les autorités civiles du district d'Oktyabrsky seront désormais portées réalisées en partenariat avec le Centre de représentation et portées au crédit de son action humanitaire au profit des populations bombardées du Donbass.

Des comptes rendus financiers et d'actions seront réalisés régulièrement sur ce blog ainsi que celui dédié à Oktyabrsky (lien ci dessus)

Merci beaucoup de votre soutien moral et financier qui permet de consolider l'espérance et l'amitié entre les peuples.


lundi 21 août 2017

Aux soldats du feu de Donetsk

Respect !!!


Ce dimanche 20 août 2017 Donetsk a vécu une aggravation des bombardements ukrainiens, principalement en journée dans le secteur de Trudovsky au Sud-Ouest de la ville puis le soir dans son secteur Nord, où des tirs d'artillerie, entre 20h00 et 22h00, ont rempli l'atmosphère du quartier Est d'Oktyabrsky entre Yakolevka et l'aéroport.

Un soldat du feu assassiné par les ukrainiens

En après midi des bombardements ukrainiens ont frappé le front Ouest de Donetsk provoquant des incendies dans les quartiers résidentiels touchés par les tirs de mortier. Lorsqu'une unité de pompiers du Ministère des Situations d'urgence de la DNR, arrive vers 15h00 au 115, rue Zeleny Gaï elle est aussitôt prise sous le feu de lance-grenades automatiques (AGS) ukrainiens.

Le chef de la 3ème unité d'intervention des pompiers de la DNR a été tué et 2 autres pompiers blessés par les tirs criminels effectués depuis les positions du bataillon paramilitaire « Donbass-Ukraine »  alors qu'ils combattaient l'incendie de la maison. Les deux blessés ont été transportés à l'hôpital n°14 du district Petrovski de Donetsk.


Oktyabrsky à nouveau sous le feu ukrainien


Par les hasards de la guerre, alors que nos pensées étaient déjà dirigées vers ces pompiers qui jour et nuit secourent les personnes sous les bombardements, je me suis retrouvé au coeur d'une de leurs interventions après que le quartier où j'habite ait été à nouveau durement bombardé dans la soirée.

Aussi je tiens à travers ce modeste reportage à rendre particulièrement hommage à ces soldats du feu qui témoignent par leur sacrifice de la réalité dramatique de cette guerre amis aussi de la bravoure de ce peuple du Donbass qui est toujours debout et confiant au milieu de ruines !

Reportage sur les bombardements et l'intervention des pompiers

Les bombardements meurtriers ukrainiens se sont poursuivis toute la journée se déplaçant vers le Nord Ouest de Donetsk, dans le secteur de Staromikhaïlovka, puis au Nord, sur le front de l'aéroport international et jusque dans le secteur de Yassinovataya.

Une fois encore au cours de ces nouvelles violations du cessez le feu par Kiev, le quartier d'Oktyabrsky n'a pas été épargné par l'artillerie lourde ukrainienne qui a frappé à plusieurs reprises son secteur Est (quartier n°15 dépendant du district de Kievsky) avec des obusiers positionnés au nord de Peski (à l'Est de l'aéroport). 

Position du secteur bombardé décrit dans cet article (cercle rouge), mais d'autres zones ont été durement touchées à l'Ouest et au Nord de Donetsk.

Voici l'extrait d'un journal de bord pour cette période :

  • 20h00 Depuis plus d'une heure duels d'artillerie sur le secteur de l'aéroport, Spartak et Yakolevka. Les ukrainiens utilisent les obusiers déployés au sud de Avdeevka et au Nord de Peski.
  • 20h30 Les républicains ripostent
  • 21h00 Arrivée de tirs de l'artillerie lourde ukrainienne dans le secteur de l'aéroport. Dans une rue voisine 2 voitures civiles s'en vont direction Donetsk.
  • 21h30 des obus d'artillerie lourdes frappent en sifflant le secteur où j'habite 
A ce moment là je sors à l'extérieur pour essayer de repérer d'où proviennent les tirs et s'ils touchent des maisons habitées. A ce moment précis plusieurs impacts de 122 mm frappent la zone 3 obus explosent du côté de la voie ferrée, entre le ballast et la rue Artemovskaia, et tandis qu'une autre retentit également au milieu du quartier entre Spartak au Nord et Putilovka au Sud (voir le début de la vidéo).
  • Une maison, heureusement inhabitée, est touchée à moins de 500 mètres, et elle est très rapidement détruite par l'incendie. Avec les voisins nous fermons les canalisations de gaz qui entourent le brasier et attendons les pompiers...
  • 22h00 les tirs d'obusiers cessent dans le secteur, mais à 500 mètres au Nord, des rafales de mitrailleuses continuent a retentir autour des sentinelles qui veillent aux parapets des tranchées.

Les pompiers du Ministère des Situations d'Urgence de la DNR arrient rapidement sur les lieux et s'attaquent à l'incendie qui menace les maisons voisines dont certaines sont habitées. Le travail est réalisé rapidement, dans le calme malgré des bombardements qui continuent à proximité. En moins de 30 minutes après leur arrivée, les pompiers parviennent à maîtrisé l'incendie avant que de repartir dans la nuit vers d'autres secteurs bombardés.

Cette journée de dimanche a donc été marquée par une reprise sensible des bombardements ukrainiens mais aussi des combats au sol avec notamment une tentative de percée menée par la 57ème brigade d'infanterie ukrainienne dans le secteur de Zhabichevo, un village situé au Nord de Donetsk. Si cette attaque au sol s'est soldée par un nouvel échec des ukrainiens, en revanche leur artillerie a réussi à réaliser des frappes criminelles nombreuses qui ont provoqué plusieurs plusieurs victimes (bilan provisoire ! 1 tué et 2 blessés chez les pompiers, 1 femme blessée à Yasinovataya) ainsi que  des dégats matériels importants (au moins 6 maisons détruites).

A la veille de la fête nationale de l'indépendance ukrainienne, le régime vacillant de Porochenko semble vouloir offrir une victoire au général Mattis le chef du Pentagone qui viendra assister à la parade de l'OTAN qui est organisée ce 24 août dans les rues de Kiev. 

Mais les actes criminels de cette armée ukrainienne qui finalement est capable de tirer efficacement que sur des civils, ne font qu'éclabousser un peu plus de sang et de honte, ce régime de laquais inaptes, servant un mondialisme haineux et essoufflé...

Dans les prochains jours nous pourrons certainement vérifier concrètement la teneur des discussions entre le chef du Pentagone et le Président ukrainien qui vont signer le protocole de livraisons d'armes létales étasuniennes sur le front du Donbass...

Ce n'est pas demain la veille que les soldats du feu de Donetsk pourront se reposer !

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya



Source de l'article : 



*
*      *

Pour m'aider dans mon travail d'information

Ce blog est le premier des 3 blogs que j'ai ouvert autour du soutien aux Républiques Populaires du Donbass, un travail d'information passionnant mais long et bénévole qui réclame votre soutien financier pour être réalisé et me permettre de vivre dans ce Donbass où je suis arrivé en janvier 2015 pour concrétiser mon engagement auprès de la population civile victime d'une guerre à caractère génocidaire lancée contre elle par les succubes occidentaux du Maïdan depuis avril 2014.

Vous pouvez envoyer vos dons sur le compte référencé ci après en n'omettant pas s'il vous plaît de mentionner le numéro référence à 10 chiffres qui figure au bas de ce Relevé d'Identité Bancaire dans la rubrique observation.

La moindre petite somme est ici la bienvenue, sachant qu'avec 10 euros une personne peut vivre décemment entre 4 et 5 jours (pour exemple la location d'une maison individuelle coûte 50 euros par mois)


Opération "10 euros pour un Printemps"

Au delà des 10 000 roubles qui correspondent à mes frais mensuels moyens (alimentation, déplacements, hébergement, et travail) je reverse l'argent reçu auprès des civils du quartier bombardé d'Oktyabrsky dans lequel je vis (voir le lien ici : "Un Printemps pour Octobre")

Ces aides déjà réalisées en coordination avec les autorités civiles du district d'Oktyabrsky seront désormais portées réalisées en partenariat avec le Centre de représentation et portées au crédit de son action humanitaire au profit des populations bombardées du Donbass.

Des comptes rendus financiers et d'actions seront réalisés régulièrement sur ce blog ainsi que celui dédié à Oktyabrsky (lien ci dessus)

Merci beaucoup de votre soutien moral et financier qui permet de consolider l'espérance et l'amitié entre les peuples.





dimanche 20 août 2017

Rafael Luzvarghi renvoyé devant le tribunal

Un espoir pour le volontaire brésilien condamné à 13 ans de prison


Rappel des faits : Rafael Luzvarghi est un volontaire brésilien qui a servi pendant 1 an en 2014-2015, au sein de l'armée de la République Populaire du Brésil. En octobre 2016 il est arrêté par le SBU lors d'une escale à Kiev, et le 25 janvier 2017 il est condamné à 13 années de réclusion par un tribunal de Kiev.

De nombreux volontaires étrangers viennent depuis plus de 3 ans rejoindre les défenseurs du Donbass, portant leur regard dans le collimateur d'un fusil ou d'un appareil photo. La présence de ces russes, serbes, français, espagnols, brésiliens etc pose bien sûr problème au gouvernement ukrainien qui voient aussi en eux une contre-mesure à la doxa propagandiste occidentale qui prétend que ce sont des soldats russes qui se battent dans le Donbass, car chacun de ces volontaires étrangers, surtout les occidentaux, est un acteur mais surtout un témoin de la réalité de cette guerre à caractère génocidaire menée par Kiev.

L'ONU a refusé de qualifier les Républiques du Donbass d'organisations terroristes et ces volontaires comme Rafael Luzvarghi restent des ressortissants étrangers certes punissables au yeux de la justice ukrainienne mais aussi protégés par un droit international.

C'est ainsi que cette semaine, la cour d'appel de Kiev a cassé la sentence prononcée par le tribunal de première instance, constatant d'importants vices de procédure et des violations à la législation dans ce jugement expéditif qui recherchait avant tout une condamnation forte pour l'exemple beaucoup plus qu'un jugement équitable ou la défense du condamné a la possibilité de s'exprimer.

Le volontaire brésilien qui a déjà passé presque 1 an dans les geôles ukrainiennes doit maintenant attendre de repasser devant un nouveau tribunal pénal qui réexaminera les charges retenues contre lui. 

Il ne s'agit pas ici de crier victoire mais l'espoir de voir Rafael expulsé vers le Brésil ou au pire sa peine réduite est désormais permis...

Croisons donc les doigts !

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

Source de l'article :


Pour les autres informations publiées ici sur Rafael Luzvarghi suivre le lien: ICI


*
*      *

Pour m'aider dans mon travail d'information

Ce blog est le premier des 3 blogs que j'ai ouvert autour du soutien aux Républiques Populaires du Donbass, un travail d'information passionnant mais long et bénévole qui réclame votre soutien financier pour être réalisé et me permettre de vivre dans ce Donbass où je suis arrivé en janvier 2015 pour concrétiser mon engagement auprès de la population civile victime d'une guerre à caractère génocidaire lancée contre elle par les succubes occidentaux du Maïdan depuis avril 2014.

Vous pouvez envoyer vos dons sur le compte référencé ci après en n'omettant pas s'il vous plaît de mentionner le numéro référence à 10 chiffres qui figure au bas de ce Relevé d'Identité Bancaire dans la rubrique observation.

La moindre petite somme est ici la bienvenue, sachant qu'avec 10 euros une personne peut vivre décemment entre 4 et 5 jours (pour exemple la location d'une maison individuelle coûte 50 euros par mois)


Opération "10 euros pour un Printemps"

Au delà des 10 000 roubles qui correspondent à mes frais mensuels moyens (alimentation, déplacements, hébergement, et travail) je reverse l'argent reçu auprès des civils du quartier bombardé d'Oktyabrsky dans lequel je vis (voir le lien ici : "Un Printemps pour Octobre")

Ces aides déjà réalisées en coordination avec les autorités civiles du district d'Oktyabrsky seront désormais portées réalisées en partenariat avec le Centre de représentation et portées au crédit de son action humanitaire au profit des populations bombardées du Donbass.

Des comptes rendus financiers et d'actions seront réalisés régulièrement sur ce blog ainsi que celui dédié à Oktyabrsky (lien ci dessus)

Merci beaucoup de votre soutien moral et financier qui permet de consolider l'espérance et l'amitié entre les peuples.



samedi 19 août 2017

24 août en Ukraine : la fête de la soumission

Où est passée l'indépendance de l'Ukraine ?


Le 24 août 1991, alors que l'URSS de Gorbatchev s'effondre brutalement dans une confusion totale, à Kiev, le parlement ukrainien "Verkhona Rada" proclame l'indépendance de l'Ukraine et son divorce avec Moscou... tout en conservant jalousement les frontières artificielles créées par 80 années d'autoritarisme soviétique.

Depuis cet événement qui ouvrait les portes du pays à une corruption d'Etat devenue sport nationale des oligarques se succédant au pouvoir, le 24 août est devenu la fête nationale de l'indépendance ukrainienne. 

Lorsque les USA avec l'aide des ultranationalistes ukrainiens renversent le gouvernement de l'impopulaire et faible Ianoukovitch en février 2014, des russophobes psychotiques aux ordres des mentors néoconservateurs étasuniens, parrains du Maïdan, prennent les commandes d'un pays à la dérive. Depuis 3 ans sur fond de crise criméenne et de guerre civile dans le Donbass, les nouveaux  maîtres de Kiev entraînent progressivement l'Ukraine vers les courants atlantistes de l'asservissement aux intérêts d'un complexe militaro-industriel, dont le comportement s'apparente à celui d'un vampire boulimique malade en quête de nouveaux territoires et surtout désireux d'étouffer la Russie qui anime le contre-pouvoir à son hégémonie mondialiste.

Si les objectifs majeurs du coup d'Etat du Maïdan organisé par la CIA n'ont pas été atteints (la Crimée militaire et le Donbass industriel), en revanche l'Etat ukrainien est aujourd'hui sous leur contrôle qui est articulé autour de 2 axes :
  • Une soumission économique par l'accord avec l'UE et les dettes des aides du FMI etc...
  • Une militarisation du territoire et de ses ressources et protocoles de défense par l'OTAN 
Nous avons déjà évoqué ici à plusieurs reprise la bascule de l'armée ukrainienne dans l'OTAN et l'amorce par les occidentaux et leurs laquais kiéviens du processus d'intégration de l'Ukraine dans l'alliance militaire étasunienne en Europe.

Cette politique du fait accompli voit cette année en Ukraine s’accélérer la militarisation étasunienne avec :
  • L'ouverture de bases américaines sur les bords de la Mer Noire
  • Un déploiement quasi permanent d'unités, via les nombreuses manœuvres de l'OTAN
  • Une  réseau croissant de conseillers techniques et instructeurs occidentaux 
  • Enfin, la livraison d'armes létales américaines réclamées depuis 2 ans
Tandis que sur le front du Donbass les opérations ukrainiennes de bombardements, de reconnaissance offensives et de sabotage reprennent, la  journée du 24 août 2017 risque d'être hautement symbolique de la servitude volontaire dans laquelle l'Ukraine est tombée en moins de 3 ans avec la visite du chef du Pentagone lors de la fête de l'indépendance !


Un défilé de l'OTAN devant le chef du Pentagone


Il y a avait déjà eu, lors du Maïdan le défilé des Mac Cain, Ashton, Nuland etc... jusqu'au vice président étasunien Biden venus poser sa marque sur la "révolution de la dignité". Puis nous avons eu vu ce ballet ouvrir la danse aux généraux US et aux responsables de l'OTAN inspectant les troupes ukrainiennes jusque sur le front du Donbass qu'il avouent alors comme leur propre guerre. 

Ce mois ci c'est au tour du patron du Pentagone de venir pisser en Ukraine et marquer ainsi un peu plus le terrain de chasse européen de l'Oncle Sam.

James Mattis est un général issu du corps des marines qui a quitté les services actifs en 2013 mais a conservé son surnom de "Mad dog" (le chien fou, l'enragé). Connu pour son franc parler ce 4 étoiles, malgré un discours politique initial privilégiant le dialogue avec les "non alignés", a rapidement revendiqué la stratégie de "la paix par la force" et a même déclaré en janvier de cette année devant le Comité des la Défense du Sénat que : "la Russie est la principale menace pour la sécurité des États-Unis.

Or cet "enragé" de 67 ans, devenu Ministre de la Défense de Trump, est invité ce 24 août à Kiev à l'occasion de la fête nationale ukrainienne dont le temps fort, à l'image de nombreuses fêtes nationales, sera le grand défilé militaire et qui cette année va illustrer à merveille cette militarisation de l'Ukraine par l'OTAN, pierre d'angle de sa soumission à la ploutocratie mondialiste occidentale.

Mattis ne vient pas seulement en Ukraine applaudir ses idiots utiles de l'ATO qui bombardent le Donbass jour et nuit, il vient aussi pour conclure les modalités des livraisons d'armes létales accordées à l'Ukraine par le congrès US. En effet au début du mois d'août une recommandation du Pentagone a été transmise à la Maison Blanche pour que soient livrés au régime de Kiev 50 millions de dollars de missiles "Javelin" arme antichar de dernière génération. 


Tir d'un missile Jaelin étasunien en Estonie dans le cadre de la formation US aux pays baltes
Cette livraison d'armes létales à Kiev, soutenue par Mattis, est cependant encore très critiquée à Washington où certains y voient le risque d'une nouvelle escalade avec Moscou. Aussi n'ayant pas peur d'user et même d'abuser d'une rhétorique hypocrite, le Pentagone décrit ces missiles antichars "Javelin" comme des armes, certes létales, mais qu'il faut considérer d'abord comme "une amélioration des capacités de défense ukrainiennes, et une partie de l'accord avec Kiev garantit qu'ils n'e soient pas utilisés pour provoquer des combats, mais plutôt pour les prévenir dans l'éventualité où la Russie utiliserait des blindés pour étendre son invasion" (analyse de l'ex Directreur de la CIA John Mac Laughlin)

Qui avec un minimum de sens critique et d'intelligence peut imaginer un seul instant que les "ukrops", qui sont incapables de respecter le cessez le feu de Minsk depuis février 2015, vont sagement garder leurs jouets antichars stockés dans les armureries. Sur le front Nord de Donetsk où je vis, chaque semaine des roquettes antichars sont tirées par les ukrainiens sur les positions retranchées républicaines protégeant le secteur.

Quoiqu'il en soit, une telle livraison, si elle est confirmée, va être entourée de procédures et de ressources connexes pour pouvoir devenir opérationnelle, ne serait ce que la formation des tireurs et observateurs qui serviront les postes de tir "Javelin", la création d'un circuit de maintenance logistique, d'entretien et de recomplétement des munitions etc... Mattis sera donc certainement accompagné d'officiers chargés de régler ces problèmes et définir un protocole avec les responsables ukrainiens chargés de réceptionner ces systèmes d'armes pour le Donbass..

Mattis en compagnie de Soltenberg, le secrétaire général de l'OTAN
Pour cette "fête de l'indépendance" ukrainienne, le président ukrainien Porochenko a donc invité à la parade au minimum, le ministre US  mais aussi le vice ministre britannique, représentants la Défense de 2 piliers anglo-américains engagés sur les nombreux fronts du néo-colonialisme occidental, et serviteurs zélés de la politique russophobe de l'OTAN.

En plus des 4500 soldats qui défileront dans les rues de Kiev, dont 1000 revenant de la ligne de front du Donbass d'où ils bombardent quotidiennement les civils de Donetsk et Lugansk, les ukrainiens pourront voir des soldats polonais, géorgiens, lituaniens, estoniens, lettons, moldaves, monténégrins, quasiment tous appartenant à des pays intégrés ou alliés de l'alliance atlantique. Une vraie journée "nationale" version Maïdan !


Cette journée du 24 août va donc ressembler plus à une grand-messe de l'OTAN qu'à la manifestation d'une quelconque souveraineté ukrainienne. Porochenko y apparaîtra une fois de plus dans son vrai rôle, celui du laquais ayant offert son pays en appât industriel et son armée en meute de chasse russophobe. 
Dans le cadre du contexte international actuel où les tensions diplomatiques et les guerres économiques préfigurent une troisième guerre mondiale, l'identité de l'Ukraine peut se résumer à n'être que le bélier idiot et sacrifiable que l'OTAN se prépare à lancer contre la Russie, à l'image de ce monument récemment inauguré à Kiev et représentant une épée transperçant la carte de la Russie !

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya



*
*      *

Pour m'aider dans mon travail d'information

Ce blog est le premier des 3 blogs que j'ai ouvert autour du soutien aux Républiques Populaires du Donbass, un travail d'information passionnant mais long et bénévole qui réclame votre soutien financier pour être réalisé et me permettre de vivre dans ce Donbass où je suis arrivé en janvier 2015 pour concrétiser mon engagement auprès de la population civile victime d'une guerre à caractère génocidaire lancée contre elle par les succubes occidentaux du Maïdan depuis avril 2014.

Vous pouvez envoyer vos dons sur le compte référencé ci après en n'omettant pas s'il vous plaît de mentionner le numéro référence à 10 chiffres qui figure au bas de ce Relevé d'Identité Bancaire dans la rubrique observation.

La moindre petite somme est ici la bienvenue, sachant qu'avec 10 euros une personne peut vivre décemment entre 4 et 5 jours (pour exemple la location d'une maison individuelle coûte 50 euros par mois)


Opération "10 euros pour un Printemps"

Au delà des 10 000 roubles qui correspondent à mes frais mensuels moyens (alimentation, déplacements, hébergement, et travail) je reverse l'argent reçu auprès des civils du quartier bombardé d'Oktyabrsky dans lequel je vis (voir le lien ici : "Un Printemps pour Octobre")

Ces aides déjà réalisées en coordination avec les autorités civiles du district d'Oktyabrsky seront désormais portées réalisées en partenariat avec le Centre de représentation et portées au crédit de son action humanitaire au profit des populations bombardées du Donbass.

Des comptes rendus financiers et d'actions seront réalisés régulièrement sur ce blog ainsi que celui dédié à Oktyabrsky (lien ci dessus)

Merci beaucoup de votre soutien moral et financier qui permet de consolider l'espérance et l'amitié entre les peuples.


vendredi 18 août 2017

Perspective de feu

Les feux de la guerre noircissent l'horizon du Donbass


(Publié initialement sur Facebook le 18 aout 2017)

La "trêve du pain",  qui n'a jamais été respectée, touche à sa fin calendaire et, de part et d'autre du front des mouvements d'unités montrent bien le pessimisme ambiant régnant dans le Donbass au sujet d'une résolution diplomatique du conflit de plus en plus utopique...

Chaque jour les bombardements ukrainiens, qui augmentent progressivement, se font de plus en plus meurtriers, tuant et blessant des soldats mais également des civils dont les habitats subissent toujours d'importants dégâts...

Les autorités de la République Populaire de Donetsk, tout en jouant toujours le jeu des accords de Minsk, ne se font guère d'illusion, d'autant plus que des actes de sabotage ont été à nouveau déjoués tant en Crimée que dans le Donbass et que les tensions entre Washington et Moscou sont plus vives que jamais.

Contrairement aux pseudo journalistes qui sont venus s'échouer à Donetsk et qui ne sont que larbins zélés d'une propagande (même si je reconnais parfois sa nécessité logique), je ne crie pas depuis 2 ans que "l'Ukraine est moribonde, en chute libre" et qu'elle n'a plus que quelques mois à vivre avant l'implosion finale tandis que nos forces républicaines peuvent emporter "haut la main" une victoire militaire etc...

Certes, l'Ukraine vit une crise économique majeure et qui fait même regretter les années Ianoukovitch, mais malheureusement elle ne tombera pas tant qu'elle servira les ambitions militaro-industrielles des néo conservateurs qui la militariseront en bélier suicidaire contre la Russie. 

L'Ukraine est aujourd'hui sous perfusion, mise en esclavage économique pour mieux être offerte aux intérêts d'une l'UE et d'une OTAN affamées. La ploutocratie maintient même Kiev suffisamment hors de l'eau pour lui permettre de rembourser les premières tranches du FMI 

Et si Porochenko, ce laquais en disgrâce, est renversé ce sera certainement par les nationalistes qui termineront la restauration d'un totalitarisme bandériste ressuscité sur le Maïdan. 

Même si la paix est l'objectif final des populations civiles qui y sont victimes et engagées, la guerre est en revanche l'option des princes en faillite et, à ce stade de la crise, ekle fait l'affaire de tous les pouvoirs qui s'affrontent directement ou par procuration dans le Donbass 
  • des néo conservateurs qui peuvent ainsi justifier l'augmentation des sanctions économiques et alimenter une propagande de guerre russophobe 
  • de L'OTAN qui peut justifier la militarisation de l'Ukraine les aides militaires et la coopération, un processus d'intégration et l'implantation de nouvelles bases étasuniennes.
  • de l'Ukraine qui peut excuser ses échecs, accuser la Russie et maintenir une dictature 
  • de la Russie qui sait que cette résistance légitime épuise Kiev et constitue le terreau d'un mécontentements populaire et extrémiste qui tous les deux provoqueront la chute du régime.
  • enfin des Républiques qui maintiennent par cet état de guerre, qu'elles n'ont pas initié, une cohésion sociétale soutenant le pouvoir en place qui peut accélérer les réformes comme par exemple les nationalisations. 
Côté militaire, les milices du Donbass devenues des armées régulières équipées et entraînées sont très fortes, mais pas assez cependant pour mener des offensives de libération des territoires occupés. Chaque jour les soldats des Républiques paient de leur sang la défense de leur sanctuaire face à des pressions offensives ukrainiennes mineures qu'ils ont peine à contenir.

Aujourd'hui la question n'est pas de savoir si Kiev va déclencher une nouvelle grande offensive mais QUAND ? 

Ce qui est sûr, c'est que les ukrainiens, tant sur le plan militaire, économique, politique et moral ne pourront entretenir indéfiniment une armée de 100 000 hommes sur les startings-bloks de l'assaut. Les "ukrops " sont aujourd'hui bloqués, acculés dans leur propres tranchées: soit ils reculent et perdent les territoires occupés des anciens oblasts de Donetsk et Lugansk qu'ils occupent depuis 2014; soit ils se lancent à l'assaut et subissent des pertes immenses sans garantie de victoire durable et globale. . 

Le conflit est donc bien dans une impasse tant diplomatique que militaire....

La guerre malheureusement semble être cependant la solution la plus rapide et accessible pour une sortie de crise, malgré le fait que la victoire ne saura être acquise sans l'intervention d'une force extérieure (Russie pour le Donbass et OTAN pour Kiev) car les 2 boxeurs actuellement sont bloqués dans les cordes. Les pertes probables à venir confirmeront aussi définitivement l'éclatement de l'Ukraine.

A Oktyabrsky, les habitants vérifient que les accès aux caves soient libérés et ces dernières aménagées et équipées pour subir de nouveaux orages d'acier.

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya



*
*      *

Pour m'aider dans mon travail d'information

Ce blog est le premier des 3 blogs que j'ai ouvert autour du soutien aux Républiques Populaires du Donbass, un travail d'information passionnant mais long et bénévole qui réclame votre soutien financier pour être réalisé et me permettre de vivre dans ce Donbass où je suis arrivé en janvier 2015 pour concrétiser mon engagement auprès de la population civile victime d'une guerre à caractère génocidaire lancée contre elle par les succubes occidentaux du Maïdan depuis avril 2014.

Vous pouvez envoyer vos dons sur le compte référencé ci après en n'omettant pas s'il vous plaît de mentionner le numéro référence à 10 chiffres qui figure au bas de ce Relevé d'Identité Bancaire dans la rubrique observation.

La moindre petite somme est ici la bienvenue, sachant qu'avec 10 euros une personne peut vivre décemment entre 4 et 5 jours (pour exemple la location d'une maison individuelle coûte 50 euros par mois)


Opération "10 euros pour un Printemps"

Au delà des 10 000 roubles qui correspondent à mes frais mensuels moyens (alimentation, déplacements, hébergement, et travail) je reverse l'argent reçu auprès des civils du quartier bombardé d'Oktyabrsky dans lequel je vis (voir le lien ici : "Un Printemps pour Octobre")

Ces aides déjà réalisées en coordination avec les autorités civiles du district d'Oktyabrsky seront désormais portées réalisées en partenariat avec le Centre de représentation et portées au crédit de son action humanitaire au profit des populations bombardées du Donbass.

Des comptes rendus financiers et d'actions seront réalisés régulièrement sur ce blog ainsi que celui dédié à Oktyabrsky (lien ci dessus)

Merci beaucoup de votre soutien moral et financier qui permet de consolider l'espérance et l'amitié entre les peuples.

lundi 14 août 2017

La Vérité traquée en Ukraine


Odessa, le témoignage accablant d'un expert ukrainien

Les militants du Maïdan incendiant des fédéralistes piégés et massacrés dans la maison des syndicats d'Odessa, le 2 mai 2014
Lorsqu'on demande quel est l'événement déclencheur qui a engagé les personnes dans une dynamique anti-maïdan à soutenir la résistance menée dans le Donbass contre le pouvoir de Kiev, c'est sans l'ombre d'un doute le massacre du 2 mai 2014 à Odessa qui remonte en premier à la surface des mémoires  

Ce jour là plus des centaines de manifestants pro-fédéralisation vont être piégés dans la maison des syndicats de la ville d'Odessa après une journée de heurts violents entre des manifestants pro-russes et des hooligans pro-maïdan déployés contre eux par l'oligarque Kolomoïsky. Personnellement cet événement m'a choqué au point que le lendemain j'ouvre ce blog, spécialement dédié au "Soutien à la rébellion du Donbass" sur lequel je compile les articles déjà écrits sur la crise ukrainienne et les continue par un compte rendu de cette journée sanglante d'Odessa où plus de 40 manifestants sont massacrés et plus de 200 autres blessés, dans un traquenard organisé par des paramilitaires nazis agissant sous faux drapeau.
A l'époque ce qui m'avait le plus révolté, en dehors de l'horreur de la tuerie elle-même, c'était le traitement médiatique occidental de l'événement, dont l'indifférence peut-être considérée jusqu'à aujourd'hui et à juste titre comme une preuve de la complicité occidentale à ce crime génocidaire.

Depuis 3 ans, comme dans le dossier des "tireurs du Maïdan", l'enquête sur le massacre d'Odessa piétine et nombre de victimes rescapées de l'incendie de la maison des syndicats sont toujours emprisonnées dans les culs de basse fosse du SBU ukrainien.

Parmi les experts désignés et encadrés par le pouvoir de Kiev qui après avoir fait disparaître de nombreuses preuves, veut aujourd'hui leur dicter leurs conclusions, il se trouve encore des hommes honnêtes qui respectent l'éthique et la déontologie de leur profession d'enquêteur criminologue
Sergueï Iskrouk, est de ceux là. En 2015-2016 il a fait partie de l'équipe qui a travaillé sur le dossier du massacre d'Odessa et a refusé de modifier ses conclusions, comme le pouvoir politique de Kiev le lui demandait. Plus tard, lorsque Iskrouk subit des menaces et même des agressions physiques par les radicaux nationalistes de Prayvi Sector (il recevra même des coups de couteau), il fuit l'Ukraine et se réfugie en république Populaire de Donetsk, où il témoigne de son travail et son histoire depuis le 9 août 2017, date de sa première conférence de presse.


Sergueï Iskrouk, dans ses observations sur les lieux du massacre a confirmé que les victimes n'avaient pas péri dans l'incendie que les cocktails molotov ont provoqué dans la Maison des syndicats mais ont été d'abord tués ou neutralisés avec des produits soporifiques avant d'être brûlés. Il s'agit donc bien d'un guet-apens prémédité et organisé par les milices paramilitaires mêlées aux hooligans pro-Kiev, qui avec la complicité de certains fonctionnaire de Police, ont infiltré dans un premier temps les manifestants pro-russes pour faire dégénérer la manifestation en émeute avant de se retourner contre eux.

Son témoignage d'expert mais surtout la traque qu'il subit pour avoir oser défendre la Vérité ne seront bien sûr jamais évoqué par les médias occidentaux gavés de la version officielle de la propagande kiévienne.

Les morts d'Odessa devront encore attendre pour leur repos éternel que le massacre de la Vérité cesse enfin, ainsi que celui des populations du Donbass terrorisées par l'artillerie ukrainienne et des bataillons spéciaux rêvant d'allumer de nouveaux feux criminels...

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya


Les autres articles dans ce blog sur le massacre de la maison des syndicats : Odessa

Source de l'article :


*
*      *

Pour m'aider dans mon travail d'information

Ce blog est le premier des 3 blogs que j'ai ouvert autour du soutien aux Républiques Populaires du Donbass, un travail d'information passionnant mais long et bénévole qui réclame votre soutien financier pour être réalisé et me permettre de vivre dans ce Donbass où je suis arrivé en janvier 2015 pour concrétiser mon engagement auprès de la population civile victime d'une guerre à caractère génocidaire lancée contre elle par les succubes occidentaux du Maïdan depuis avril 2014.

Vous pouvez envoyer vos dons sur le compte référencé ci après en n'omettant pas s'il vous plaît de mentionner le numéro référence à 10 chiffres qui figure au bas de ce Relevé d'Identité Bancaire dans la rubrique observation.

La moindre petite somme est ici la bienvenue, sachant qu'avec 10 euros une personne peut vivre décemment entre 4 et 5 jours (pour exemple la location d'une maison individuelle coûte 50 euros par mois)


Opération "10 euros pour un Printemps"

Au delà des 10 000 roubles qui correspondent à mes frais mensuels moyens (alimentation, déplacements, hébergement, et travail) je reverse l'argent reçu auprès des civils du quartier bombardé d'Oktyabrsky dans lequel je vis (voir le lien ici : "Un Printemps pour Octobre")

Ces aides déjà réalisées en coordination avec les autorités civiles du district d'Oktyabrsky seront désormais portées réalisées en partenariat avec le Centre de représentation et portées au crédit de son action humanitaire au profit des populations bombardées du Donbass.

Des comptes rendus financiers et d'actions seront réalisés régulièrement sur ce blog ainsi que celui dédié à Oktyabrsky (lien ci dessus)

Merci beaucoup de votre soutien moral et financier qui permet de consolider l'espérance et l'amitié entre les peuples.